Les deux premières semaines des boursiers togolais au Mandela Washington Fellowship 2016

Voici près de deux semaines que Mandela Washington Fellowship (MWF) a démarré avec 1000 jeunes leaders africains venant des pays de l’Afrique sub- saharienne et répartis dans 40 prestigieuses universités américaines pour six (6) semaines de cours en leadership suivi d’un sommet présidentiel avec le chef d’Etat américain, Barack Obama.

Les jeunes représentant du Togo au MWF sont bien arrivés aux Etats unis et prennent part activement aux sessions. Répartis dans douze universités américaines, les activités de ces deux premières semaines ont consisté essentiellement en des sessions d’orientation pour leur permettre de se familiariser avec leur nouvel environnement, la présentation aux personnalités prestigieuses de leur ville et de leur Etat et aussi en des échanges sur des notions de base comme le Leadership, le networking, le Travail d’équipe ou la compréhension de la culture américaine.

Une large part est réservée aussi aux visites de certains sites touristiques ainsi qu’à la participation aux activités culturelles.
Pour Sylvie Abra Mensah qui est dans la filière Engagement civique à l’Université de Delaware, elle comprend mieux depuis quelque jours ici le vrai sens du leadership surtout au travers des propos du Prof Ogunnaike « le leadership parfois signifie à devoir consentir faire de grands sacrifices….très grands sacrifices »

Nathalie Kpanté aussi admise dans la filière du business et l’entrepreneuriat est tout simplement heureuse de se retrouver dans l’une des plus prestigieuses universités de l’Indiana, l’Université de Purdue qui a connu des célébrités Les deux premières semaines des boursiers togolais au Mandela Washington Fellowship 2016
comme Neil Armstrong, ce qui est édifiant à plusieurs égards pour une jeune leader.

Dans le New Jersey du côté de l’Université Rutgers, Emefa Kpegba qui étudie le business et l’entrepreneuriat affirme que c’est une excellente expérience qui vient de commencer pour elle et qui facilite son intégration avec les autres boursiers, les formateurs ainsi que les superviseurs.

C’est dire donc que c’est une aventure à la fois palpitante et très instructive qu’expérimentent les jeunes représentants togolais à ce programme d’échange. Comme le dit Hombé Kafechina basé à l’université d’Indiana- Bloomington « il s’agit de comprendre le secret de la réussite américaine afin de pouvoir s’en inspirer pour le développement de nos pays. Il s’agit aussi il faut le dire de pouvoir échanger des bonnes pratiques entre nous jeunes africains et bâtir un réseau de partenariat très fort pour le développement de notre continent ».

Après près de deux (2) semaines, le navire est lancé et le programme va prendre sa vitesse de croisière amenant les boursiers à découvrir et apprendre un peu plus dans chacune des filières dans lesquelles ils sont inscrits.

Aujourd’hui plus que jamais ces jeunes sont entrain d’écrire, avec l’aide du gouvernement américain une nouvelle page de l’Histoire de notre continent, une nouvelle page du leadership africain.