Le blog de Raf

A LA DECOUVERTE DE LA ROUTE DU LEADERSHIP EN AMERIQUE

Raf10

20 Juin au 26 Juin 2016

La journée de lundi 20 a commencé à 8heures avec le petit déjeuner que je prends presque tous les jours avant d’aller aux cours avec les trois fellows qui partagent le même appartement estudiantin avec moi pour déboucher sur le programme d’orientation générale pour nous permettre de nous connaître davantage et nous briefer sur ce que nous devons savoir et comment nous comporter vis-à-vis des autres. Comme introduction de la session ce jour-là, ma chanson YALI composée pour ce fellowship, chanson qui a intéressé plus d’un. J’ai eu à expliquer ce qui m’a motivé à la composer. Le tour de table a donc eu lieu avec la présentation de chaque participant qui est donné sur des règles collectives consenties établies à suivre et sur comment utiliser les bus sur le campus et en Boone.

 

rafffo

 

Dans l’après-midi de 17h30 à 19h d’ici (13h à15h GMT) nous avons eu droit à une réception de bienvenue qui a vu la participation de beaucoup notamment du maire de Boone que voici ici avec une fellow du Cameroun.

Raf2

 

Il y avait aussi le chancelier de l’Université au lutrin ici.

le chancelier de l’Université au lutrin ici.

Nous pouvons également remarquer des invités illustres, futurs potentiels partenaires en plus de nos familles d’accueil. Il s’agissait en fait de nous vendre à la population de Boone qui nous attendait impatiemment.

raf 7

Après cette réception en notre honneur, c’est une série d’activités qui ont suivi les jours d’après. Nous avons fait un cours d’informatique sur comment utiliser Google pour créer un site web et comment créer un forum, avoir une communication vidéo avec Google et bien d’autres choses intéressantes qui m’ont paru beaucoup à saisir en même temps. Les professeurs étaient cependant disposés à nous suivre tous et autant que nous sommes avec une patience incroyable.

S’il y a une chose qui caractérise les Américains, c’est leur engagement social qui vise à se serrer les coudes, à venir en aide aux autres et à apprendre autant pour l’édification personnelle que collective. C’est une pratique je dirais presque innée dans la culture américaine mais aussi dans celle de certains pays africains, à en croire les témoignages des fellows participants au programme. Que de richesses ! Des échanges fusent de partout lors des ateliers de réflexions çà et là.

Raf6

Mais dans notre euphorie de l’idéal américain, nous avons eu à toucher du doigt la réalité de la pauvreté, du racisme encore présent, surtout à Bonne où je suis. La communauté Afro-américaine Junaluska Community and Junaluska Heritage Association a eu à nous en parler un peu et à nous exposer leur projet de reconstitution de leur culture et à la racine en Afrique. Cette communauté a une Eglise pour se recueillir et adorer Dieu.

raf 7

Leur soif d’identité ou du moins de conservation de leur identité est fascinante. C’est le cas de certains anciens étudiants de l’Université Appalachian State University qui sont venus nous parler de leur expérience qui n’est pas sans trace de racisme dans leur quotidien.

rrrrrr

Toujours dans cette foulée de l’histoire Afro-américaine, nous avons visité le musée appelé International Civil Rights Center and Museum pour vivre l’histoire telle quelle avec des images et vidéos à vous replonger dans le passé.

Nous avons des occasions de réseautage, de shopping et de fun.

Que d’expériences inoubliables !